fbpx

Les carnets

Ébonniser le bois

Voici une méthode très simple pour teinter le bois en noir.

L'expression " ébonniser" vient de ébène.

En fonction de l'éssence, le résultat est différent. L'exemple proposé est réalisé avec du chêne, bois qui réagit très bien aux oxydants.

 

 

Les carnets du luthier

Les  promos Christian PETIT :

 

Salle de lutherie

 

 L'équipe de la section Lutherie :

 Musicologie : Anne OBRY

Technologie : Florent BOUCARD

Atelier : Christian PETIT

 

 

guitaremaxime2015Corps-acoustiqueTete

 

 

...Maxime PLANTEGENET (Promo 2014-2015)

 

 

 

Benoit electrique Benoit Ukule

 

...Benoit Grange (Promo 2014-2015)


Le tracé du pied Louis XV

Le pied Louis XV ou régence est un pied à la fois Gainé et Galbé.
Si vous redressez ce pied parfaitement droit, vous obtenez un pied gainé c’est à dire plus fin en bas qu'en haut.
Le tracé sert à avoir deux faces dont l’écartement diminue progressivement tout en étant courbes.
Nous allons prendre comme exemple un pied avec une section de 60 mm dans sa partie haute et 20 mm dans sa partie basse.
La forme du pied implique qu’il y ai un dégagement sur le haut du pied, face à la traverse c’est plus joli. (voir dessin ci-dessous)
trace du pied louis xv
La section dont nous aurons besoin sera donc plus importante que la section du pied (à cause de sa forme)
Par exemple 60 mm + 15 mm de renflement, ce qui nous fait un pied de 75 mm.
Le pied va avec une traverse qui elle-même est galbée ou simplement chantournée.
Les courbes des deux vont devoir se rencontrer harmonieusement, il y a donc un ordre à respecter pour dessiner tout ça.

 

 
Le tracé
Attention,j' ai réalisé ce dessin à l' échelle 1/3 mais le votre doit se faire à l' échelle 1 pour pouvoir le reporter sur votre gabarit.
Commencer par tracer l’avant du pied et ensuite la traverse, en débordant de quelques  centimètres sur le pied.
pied louis xv 1

 

 
C’est à vous de définir la forme de l’avant du pied. On préfère souvent recopier une forme existante mais cela à peu d’intérêt.Si je fais mes meubles moi même ce n’est pas pour avoir les mêmes que mon voisin.
 Petit conseil : placez la "bosse" dans le haut du pied (dans le tiers supérieur) car si vous le mettez trop bas votre meuble sera moins élégant.
Tracez maintenant une verticale à environ 20 centimètres du pied et une horizontale qui passe par la jonction de la traverse et du pied.
Prenez l' épaisseur du pied sur cette horizontale et la reporter sur deux segments à 45° dont les extrémités tombent sur l' horizontale et la verticale.Le mieux est de prendre une équerre à 45° sur laquelle on pose un réglet.
Si vous avez mis un déport de 15 mm, cette largeur devrait être de 60 mm.
trac1

 

 
 
Refaites la même opération à l autre bout du pied a la largeur souhaitée ( entre 20 et 30 mm )
Reliez ensuite les points obtenus entre le bas et le haut du pied.
pied louis xv 2

 

 
 
 
 
 
 
Divisez la hauteur du pied en faisant un trait à peu prés tout les trois centimètres.
Plus vous faîtes de traits, plus vous aurez de précision.
Faites partir un segment de chaque intersection entre les lignes horizontales et la gaine jusqu'au trait d'axe.
trac2

 

 
Pour chaque ligne horizontale, relevez la largeur du pied sur la gaine et reportez la sur la courbe du pied.
trac3trac4

 

 
Répétez l' opération jusqu'en bas
trac5

 

 
Reliez les points obtenus à la main ou à la règle de plomb.
trac6

 

 
 
 
 
 
Olivier SCHMIDT
 
 
 

Les fers de toupie

Fabriquer ses fers de toupie est trés utile pour l' ébéniste; l' interdiction de vendre des toupies avec arbre à lumière est bien dommage.
Bien sur, il y avait des accidents avec ces outils mais dans quelles conditions !
J' ai commencé à travailler en ébénisterie en tant que apprenti dans les années 80 et la légèreté avec la quelle on fabriquait et utilisait les fers de toupie explique à mon avis la plupart des accidents.
Il était normal de travailler sans aucune sécurité, avec des fers mal équilibrés et sans protections.
Si on ajoute à cela le travail au champignon, opération plus que hasardeuse qui consiste à travailler en équilibre sur une pièce de bois en forme de champignon contre l' arbre de toupie,il n' est pas étonnant qu' il y ai eu bon nombre d'accidents.
Il y a un excellent article sur le sujet de Monsieur Sylvain Charnot dans Le Bouvet n°152, les fers de toupie sont peu chers et il est possible de faire le profil que l' on veut.
Les porte-outils peuvent aussi accueillir des fers sur mesure mais il faut les commander et leur prix est dissuasif.
 
 

Précautions élémentaires:

 
La fabrication d' un fer doit être très soignée et plusieurs grands principes sont à respecter:
 
  • Utiliser du fer prévu pour cela ( il est encore vendu chez la plupart des fournisseurs pour professionnels)
  • Réalisez les deux profils même si l' un d'eux ne sert pas à la coupe (pour les vibrations)
  • Faîtes une encoche dans le bas du fer sans trop l'affaiblir , 1 ou 2 mm suffisent
  • Striez le dessus du fer avec une scie à métaux à l'endroit ou la vis de l' arbre appuie
  • Vos fers ne doivent pas comporter des parties trop effilées
  • N' empilez pas plusieurs fers dans l' arbre de toupie

 

Avec ces quelques précautions, vous éviterez d' avoir un fer qui casse ou qui s'échappe, principales craintes d' accidents avec les fers.
Bien sûr, il faut aussi appliquer les régles élémentaires habituelles, pas d' habits flottants, cheveux attachés, protections etc..
 
 
Fabrication d' un fer de toupie:
Le principal intérêt du fer de toupie et de pouvoir faire le profil que l'on souhaite.
Cela peut-être pour une création (profil n’existant pas dans le commerce) ou pour une restauration.
Dans les deux cas, il faudra tracer le profil sur une feuille cartonnée.
Calculez ensuite la longueur de fer nécessaire: longueur de la moulure plus le diamètre de l'arbre.
Couper le fer à toupie à la bonne longueur, ébarber à la lime  et poser un papier gommé au milieu pour pouvoir tracer l' axe du fer.
fer10a

 

 
Poser du papier gommé aux extrémités pour pouvoir tracer le profil à chaque bout.
Réaliser un gabarit en papier épais (environ 180 grammes).
Tracez les deux profils sur la même face afin de pouvoir contrôler la précision de votre tracé.
fer9afer8a

 

 
Tailler grossièrement le fer à la disqueuse.
Régler le support de votre touret à meuler de manière à obtenir un angle parfaitement d’équerre (très important)
Façonner le fer en venant toucher le tracé du profil.
fer7afer6a

 

 
 
Faites une  encoche dans le bas du fer et des stries sur le haut.Attention! Pensez au sens de rotation du fer, si vous méttez l' encoche du mauvais coté votre fer sera inutilisable. Tout cela doit être prévu dés le début.
fer3afer5a

 

 
Donner une pente de 50° sur le profil en veillant à ne pas faire les deux pentes du même coté.
Approchez vous petit à petit, en restant bien parallèle au bord.
fer2a

 

 
Si vos deux profils ne sont pas parfaitement identiques, la solution consiste à diminiuer un des deux profils  pour qu' il n'y en ai plus qu'un qui travaille.
Passer à la pierre, en respectant bien l'angle donné à la meule.
Morfilez légèrement sans toucher à la coupe fauchante. (Les parties horizontales du fer).
Si vous morfilez la coupe fauchante, votre fer chauffera à cet endroit.
fer4afer1a

 

 
Si vous avez été précis, votre moulure aura exactement le profil voulu car un autre avantage du fer est qu’il travaille perpendiculairement à la tangente du cylindre de coupe.
Il a un angle d’attaque nul contrairement aux outils insérés dans un porte outil qui eux,
on un angle d’attaque positif.
C'est pour cela qu'il est conseillé de faire un petit morfil pour améliorer la coupe.

 

Olivier SCHMIDT

 

 

 

 
 
 
 

Le tracé des queues d' aronde

Le tracé des Queues d' aronde

Il existe plusieurs méthodes pour tracer les queues d' aronde et je vais vous présenter celle que j' ai apprise lors de mon CAP d' ébéniste.

Ce n' est pas la plus simple mais c' est une méthode qui permet de tracer le nombre de queues idéal.

Le nombre de queues a  son importance.Moins depuis qu'il y a des colles puissantes et stables dans le temps mais nos ancêtres y apportaient de l' importance afin de garantir un maximum de résistance mécanique.

 

La première étape consiste donc à calculer combien de Queues il faut.Voici la formule magique:

n  =    l - 3b  
          E + b
  • n est le nombre de queues
  • l est la largeur du coté de tiroir
  • E est l' épaisseur de la façade ou plus précisément la longueur des queues (précision importante pour les queues recouvertes)
  • b est le cinquième de E

Exemple pour un tiroir a queues découvertes avec 100 mm de hauteur et une façade de 22 mm d' épaisseur

l-3b  = 100 mm - 3× 4,4   =  100 - 13,2  = 86,8

E + b = 22 + 4,4  = 26,4

86,6 : 26,4 = 3,28 Il nous faudra donc trois queues d' aronde. (on arrondi toujours en dessous)

Cette méthode est plus adaptée à une réalisation en bois dur (pente de 1/7) la pente jouant un rôle dans l' écartement entre les queues.

 

Pour la deuxième étape, nous allons voir comment tracer ces queues d' aronde:

queues d aronde 1

 

 

queues d aronde 2

 

Queues daronde 3

 

 

 

Queues daronde 4

 

Queues daronde 5

 

Queues daronde 6

 

Queues daronde 7

 

Queues daronde 8

 

Queues daronde 9

 

Pour résumer:

  • Définissez la largeur de tenon (ou inter-queue)
  • Ne descendez pas cette largeur en dessous de la largeur du plus petit ciseau dont vous disposez
  • Donnez autant de coups de compas qu' il vous faut de queues
  • Tracez les parallèles à l' aide d' une fausse équerre
  • Pour tracer les parallèles à tous ces points, évitez de tracer d' un bout à l' autre, contentez vous de placer vos points sur le bord du coté de tiroir
  • Les points obtenus sur le bord vous donnent le moint de départ des queues d'aronde
  • Pour mémoriser ces opérations dans l'ordre, visualisez le cheminement en partant du coin supérieur gauche.  On descend les coups de compas sur la demi-droite, on remonte vers 2b, on redescant parallèlement sur la demi-droite et on remonte vers le coin supérieur.

 

L'érreur la plus courante est de relier le dernier coup de compas au coin supérieur droit au lieu de le relier à 2b.

 

 

 

 

Logos_cofinanceurs_site_internet.png